Invasion du moustique tigre en France, cause et solutions

Il fait la une de l’actualité ! L’on parle évidemment du moustique tigre, appelé également Aédès albopictus. D’ailleurs, contrairement aux insectes auxiliaires, il constitue un véritable danger pour la santé publique. En effet, cette espèce s’avère être le vecteur potentiel de nombreuses maladies infectieuses. À l’exemple du zika, du chikungunya et de la dengue. Mais, au fait, comment expliquer la venue du moustique tigre en France ? Et surtout, comment se protéger du moustique tigre ? Éléments de réponse.

Comment le moustique tigre est arrivé en France ?

L’implantation du moustique tigre en France métropolitaine date de l’été 2004. Concrètement, ce serial piqueur a fait sa première apparition à Menton dans les Alpes-Maritimes. Et ce, via l’Italie et le commerce international des pneus d’occasion. Effectivement, les femelles pondent dans les pneus (ce qui explique comment le moustique tigre est arrivé en France). Leurs œufs bénéficient en plus d’une grande résistance au manque d’eau. Quant aux larves, elles peuvent ralentir leur métabolisme en cas de conditions de température défavorables. Ce qui leur a ainsi permis de survivre à de longs voyages sur mer et sur terre.

Moustique tigre en France : une implantation par les autoroutes

Eh oui, depuis son arrivée dans l’Hexagone, le moustique tigre poursuit son établissement vers le Nord grâce aux autoroutes. De fait, selon les spécialistes, cet insecte nuisible s’infiltre dans les véhicules. Ensuite, il commence à coloniser peu à peu les aires de repos. Aujourd’hui, il est implanté et actif dans 42 départements, alors qu’en 2016, on n’a signalé sa présence que dans 24 départements.

Il faut savoir que le moustique tigre affectionne particulièrement le milieu urbain. Et pour cause, il a un caractère anthropophile. C’est-à-dire qu’il aime les lieux habités par l’homme. Qui plus est, les villes lui offrent de meilleures conditions de vie. Par ailleurs, sa période d’activité en métropole s’étend du 1er mai au 30 novembre.

Comment reconnaitre l’Aédès albopictus ?

Originaire de l’Asie du Sud-Est, le moustique tigre s’est répandu en Afrique, en Amérique et en Europe (dès 1979). Voici donc quelques points essentiels à retenir pour le distinguer du moustique commun.

Comme son nom le laisse clairement entendre, il dispose de rayures sur le corps et les pattes. Pour ce qui est de ses ailes, elles sont complètement noires. Toutefois, à l’inverse du tigre dont les rayures sont noires et jaunes, les siennes sont noires et blanches. Il se différencie aussi par sa petite taille puisqu’il mesure en moyenne entre 0,5 et 2 mm. En outre, il s’agit d’un insecte diurne. De ce fait, il pique le jour. Autre signe distinctif du moustique tigre en France : son vol. En effet, sa manière de voler se révèle plutôt lente et aléatoire.

Moustique tigre en France : comment s’en prémunir ?

L’invasion fulgurante du moustique tigre en France a de quoi inquiéter. Effectivement, il peut transmettre de dangereuses maladies tropicales. Ce qui rapproche un peu plus du risque d’épidémie en métropole. D’autant plus que d’après la circulaire du Ministère de la Santé du 3 avril 2018, une fois implanté, il devient difficile à éradiquer. D’où l’intérêt de bien s’en préserver. Alors, comment se protéger du moustique tigre ? Découvrez donc les moyens de lutte contre ce serial piqueur.

Lutte contre le moustique tigre en France : halte aux eaux stagnantes !

Vous l’avez sans doute déjà compris, le meilleur moyen de lutter contre le moustique tigre consiste à éliminer les eaux stagnantes. Pour cela, passez votre jardin au peigne fin et repérez les endroits propices à la ponte. À savoir les coupelles de pots de fleurs, vieux pneus, bassins, jardinières, l’arrosoir ou encore la descente de gouttière. Ainsi, videz les réceptacles d’eaux stagnantes : pied de parasol, plis des bâches (mobilier de jardin, piscine…), etc.

Il convient également de bien entretenir vos installations extérieures. À l’instar de la piscine, bac à sable, bassin de jardin. Seau de jardinage, arrosoir, brouette, desserte de jardin…, mettez aussi les équipements susceptibles de stocker de l’eau à l’abri de la pluie.

moustique tigre en France Eau stagnante

 

Protection individuelle : à ne pas négliger !

Bien sûr, il ne faut surtout pas oublier les protections individuelles. Aussi, il est toujours préférable de porter des vêtements longs, amples et clairs. De fait, les couleurs sombres attirent le moustique tigre. Le cas échéant, pourquoi ne pas imprégner vos habits de produits « spécial vêtement » qui ne tâchent pas ? Ils sont effectivement conçus à base de principes actifs reconnus (perméthrine…).

comment se protéger du moustique tigre hamac moustiquaire

Et si vous misiez sur les moustiquaires imprégnées ? Adaptés en particulier pour les bébés, ces équipements vous protègeront de cet insecte fort nuisible. Vous prévoyez un week-end randonnée ou des nuits à la belle étoile ? Optez pour le hamac moustiquaire ! Mais, vous pouvez tout aussi bien recourir à des répulsifs. Il en est ainsi de l’IR3535, l’ICARIDINE et du DEET. En revanche, il est important de suivre scrupuleusement les indications d’emploi. Si besoin, n’hésitez pas demander conseil à un pharmacien. À noter que le DEET est fortement déconseillé pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 mois.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*